Le cabaret vert : les talents sont aussi du côté des coulisses

Le festival de musique du Cabaret Vert accueille désormais près de 100.000 spectateurs à Charleville-Mézières, dans les Ardennes

Créé en 2005 pour valoriser le dynamisme ardennais, le festival de musique du Cabaret Vert accueille désormais près de 100.000 spectateurs chaque année à Charleville-Mézières.

Récent par rapport à ses illustres concurrents (Eurockéennes, Vieilles Charrues…) qui existent depuis une trentaine d’années, le Cabaret Vert a su se démarquer en s’inspirant du patrimoine culturel, gastronomique et économique du territoire et en s’inscrivant dans une démarche éco-responsable. Cette approche et cette ambiance propre au festival ardennais a attiré 94.000 festivaliers en 2018. Cherchant à se renouveler en permanence sans oublier les bases de son succès, le Cabaret Vert évolue au grè des éditions. Cette année, l’agencement a été repensé avec la mise en place d’un chapiteau pour couvrir la scène des « Illuminations », l’aménagement du « Green Floor », scène en bord de Meuse dédiée à la musique électronique et privilégiant les sources d’énergie renouvelable et surtout la création d’une quatrième scène au cœur du « Groin-Groin ».

Mais, l’édition 2018 aura surtout été marquée par la venue de personnalités politiques majeures, notamment le Premier Ministre Edouard Philippe, ce qui constitue une véritable reconnaissance pour cet événement culturel.

Derrière cette réussite se cachent la volonté de plus de 2.000 bénévoles, 350 partenaires privés ou publics et de nombreux savoir-faire. En effet, au-delà des produits locaux visibles sur la trentaine de stands de restauration, le cabaret recèle nombre de prouesses techniques et artistiques. De nombreux corps de métiers sont mobilisés pour créer les divers espaces dédiés au public, aux partenaires, aux techniciens, aux bénévoles ou encore aux artistes. Le Cabaret dispose également d’un lieu d’expositions et de conférences « l’IDeal », qui s'accapare des thèmes actuels comme le développement durable ou encore le digital. D’ailleurs, le Hackathon 2017 avait conjugué ces deux sujets chers au festival. L’application éco-solidaire « Les Sardines » qui avait remporté ce concours a d’ailleurs été testée et améliorée en direct du cabaret par les élèves ardennais de l’école Simplon, en collaboration avec Hackardennes.

Evènement désormais incontournable, le Cabaret Vert constitue une véritable vitrine de l’énergie ardennaise pour animer ce territoire entre tradition et modernité, en respectant le cadre verdoyant du département.

 

Plus d'informations : cabaretvert.com

Par Ardennes Développement, l'agence de développement économique des Ardennes - ardennes-developpement.com