TSC : exemple d’une relocalisation

TSC : exemple d’une relocalisation

Sujet majeur du « Business Act » Grand Est - dont les Ardennes sont force de proposition – thème capital du plan de relance national, la relocalisation est définie comme un enjeu crucial pour notre indépendance et notre souveraineté industrielle. L’entreprise ardennaise TSC (Textiles Synthétiques Cardés), située à Angecourt, en est le parfait exemple.

Réactive et volontaire, l’entreprise produit depuis avril dernier blouses et masques jetables. Dans un premier temps à destination des professionnels de santé (en lien avec l’ARS), elle fournit aujourd’hui tous ceux qui en expriment la demande. Spécialisée depuis plus de 30 ans dans le domaine du textile, et plus particulièrement dans la confection de linge de maison haut de gamme, cette diversification, opérée dans l’urgence au plus fort de la crise, était pour Olivier WERY, dirigeant de TSC, une évidence. Sa philosophie professionnelle est sans équivoque, il l'a définit selon la maxime suivante « pour une production engagée, locale et solidaire ». L’idée de fédérer et d’unir les entreprises locales n’est pas nouvelle pour lui, en effet, TSC fait partie des 11 entreprises ardennaises ayant créé Ardennes Design Industries, un pôle de compétences commun.

Convaincu de son expertise et riche de sa détermination, il n’hésite pas à investir plusieurs centaines de milliers d’euros, avec le soutien financier de la région Grand Est, dans l’achat de nouvelles machines de production. S’ajoute à ces investissements matériels, l’embauche d’une vingtaine de personnes supplémentaires, portant l’effectif de la petite entreprise familiale de moins d’une quinzaine de salariés à près de 35 aujourd’hui.

Une relocalisation réussie puisque TSC produit jusqu’à 80.000 masques jetables/jour et près de 3.000 blouses jetables/jour. Persuadé des bienfaits d’un produit « made in France », chaque élément, à l’exception des élastiques qui sont importés d’Italie (faute d’avoir trouvé un fournisseur français), est d’origine française (matière première, barrettes métalliques, boîtes). Le conditionnement des masques est même produit et imprimé dans une entreprise locale : FUSION GRAPHIC.

Optimiste sans être naïf, M. WERY est conscient que tout l’enjeu repose dans sa capacité à pérenniser cette nouvelle activité, au-delà de la crise sanitaire actuelle. De nombreux défis restent donc à accomplir mais comme en témoigne TSC, les entreprises ardennaises démontrent déjà toutes leur agilité et leur force d’adaptation face aux environnements économiques changeants.

 

boîte masques TSC

 

Par Ardennes Développement, l'agence de développement économique des Ardennes - ardennes-developpement.com